Les derniers jours de muhammad

Les derniers jours de muhammad
Collection:
Catégorie:
ISBN:
2226316442
Date de parution:
02/03/2016
Nombre de pages:
368
Auteur:
Editeur:

Médine, juin 632. Sous le soleil accablant de l’Arabie, le temps semble s’être arrêté : le Prophète de l’islam a rendu son dernier souffle. Autour de lui, les fidèles de la nouvelle religion, plongés dans la sidération, tremblent à l’idée que la Fin du monde soit proche.

Mais où sont passés ses Compagnons ? Quelle est cette étrange maladie qui l’a terrassé en quelques semaines ? Et pourquoi l’enterrement n’a-t-il pas lieu ? Au fil de ce récit au jour le jour de l’événement le plus mystérieux dans l’histoire de l’islam, Hela Ouardi, universitaire tunisienne, explore et confronte les sources sunnites et shiites les plus anciennes. Celles-ci nous révèlent un autre visage du Prophète, celui d’un homme menacé de toutes parts, affaibli par les rivalités internes et par les ennemis nés de ses conquêtes. Tout est entrepris pour qu’il ne laisse aucune directive claire sur sa succession.

Ses Compagnons s’engagent dans une lutte pour le pouvoir et son clan se déchire, ouvrant la voie à des guerres meurtrières qui ensanglantent encore notre monde aujourd’hui. Une reconstitution chronologique inédite, où Hela Ouardi oppose aux mémoires idéologisées le portrait d’un homme rendu à son historicité et à sa dimension tragique.

Si la sous merde marocaine. En ITALIE il n’y a pas d’attentat parceque les dirigeants expulsent manu militari TOUS les étrangers soupçonnés de radicalisme…. Les mérites de certaines sourates et versets. En ITALIE il n’y a pas d’attentat parceque les dirigeants expulsent manu militari TOUS les étrangers soupçonnés de radicalisme…. Il serait trop simpliste d'exposer la liste des criminels sans mettre le doigt d'abord la ou ça fait mal : notre propre responsabilité. Si la sous merde marocaine. d'après Abdellah As Saber dans Les clefs de la délivrance (éditions La Ruche) La sourate Al-Fati.

Les cimetières et lieux de culte catholiques demeurent les plus visés. Les cimetières et lieux de culte catholiques demeurent les plus visés.